Echo du Domaine, février 2017 – Côté Moulin

février 17, 2017
Serge Davico

Bilan :

 

Cette année, ce sont 145 tonnes d’olives triturées avec 21 tonnes pour le Domaine Terre de Mistral. Vous pouvez donc retrouver nos huiles d’olives en boutique, avec au total 1000 litres de fruité noir (Louis) et 2600 de fruité vert (Yvonne). A cause de la sécheresse de cet été et du peu de fruits, nous avons décidé de faire qu’une seule huile au fruité vert afin de l’avoir en quantité suffisante. C’est pourquoi vous ne trouverez pas de Jeanne.

Nous avons obtenu des huiles d’une qualité rarement égalée avec un rendemment moyen de 7kg pour 1 litre d’huile, ce qui est sensiblement pareil que l’an passé.

« Ca chauffe ou ca chauffe pas » ?

Vous êtes plusieurs à nous demander s’il est possible de cuisiner avec les huiles d’olive car l’on entend souvent dire qu’elles perdent leur qualité en chauffant.

L’huile d’olive est un pilier du régime méditerranéen et elle possède de nombreuses qualités : elle contient des acides gras monoinsaturés qui font baisser le mauvais cholestérol. Elle contient aussi des antioxydants, actifs dans la prévention des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et du vieillissement. Il est préférable de la consommer crue (vinaigrettes, sauces) car plus on la chauffe, plus ses antioxydants se dégradent. Elle n’en devient pas pour autant nocive, contrairement à d’autres huiles végétales comme l’huile de soja ou de canola, qui en surchauffant libère des composés nocifs.

Selon des études, les polyphénols commenceraient à se dégrader vers 200°C (lorsqu’elle commence à faire une fumée visible). Cela signifie qu’à partir de cette température, l’huile d’olive perd ses qualités intrinsèques, ce qui reste très élevé.

L’huile d’olive est donc un excellent choix pour la cuisson, même pour les méthodes à chaleur élevée comme la friture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *