Echo du Domaine, septembre 2017 – Côté Cave

septembre 04, 2017
Serge Davico

Vous le savez déjà (ou pas – et si c’est le cas n’hésitez pas à venir faire une petite visite pour en savoir plus sur l’élaboration de nos vins), la protection contre l´oxydation est notre mot d’ordre lors de la vinification de nos rosés et blancs.

Les vendanges ont commencé la semaine dernière et comme chaque année : c’est la course ! Lorsque la vendange arrive au chai, il faut que les raisins soit pressés rapidement afin d’éviter un risque d’oxydation. Même si nous en avions déjà 2, pour plus de réactivité, nous avons fait l’acquisition d’un nouveau pressoir, pneumatique et sous gaz inerte.

Mais comment ça marche ?

Une fois la vendange chargée dans le pressoir, de l’air sous pression est propulsé dans la membrane souple qui se gonfle et écrase les raisins contre la paroi de la cuve. Cette paroi est équipée de drains qui permettent de récupérer les jus; Au relâchement de la membrane, l’azote est injecté automatiquement afin d’éviter l’oxydation. Ce système est répété plusieurs fois pendant environ 3-4 heures.

L’azote n’est pas seulement utilisé lors du pressurage, mais pendant toute la vinification jusqu’à l’embouteillage, mais nous en parlerons une autre fois !

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *