Echo du Domaine, avril 2018 – Côté Cave

avril 16, 2018
Serge Davico

Petit point sur notre culture raisonnée

Le principe de la culture raisonnée est de tirer le meilleur de la culture biologique sans s’interdire, dans certains cas, l’utilisation de produits de synthèse qui eux, sont interdits en Bio.

Pour le comparer à la médecine humaine, ce serait  la démarche d’une personne qui se soigne la plus part du temps avec des plantes, de l’homéopathie et avec une recherche d’équilibre physiologique, mais qui utilisera des antibiotiques lors d’une pathologie sévère.

Dans la lutte raisonnée il y a plusieurs niveaux d’implication et plusieurs labels de validation, ce qui n’a jamais permis de faire connaitre cette démarche aux consommateurs.

Au domaine Terre de Mistral  nous adhérons au cahier de la chambre d’agriculture des Bouches du Rhône  « NM » (Nutrition Méditerranéenne)  qui part sur le principe qu’en zone méditerranéenne le climat est peu propice au développement de maladie de la vigne et donc, en réfléchissant au mieux à l’utilisation des produits de protection et à l’équilibre physiologique de la vigne, nous produisons des vins « sains ».

Concrètement au Domaine, nous sommes en cours d’abandon total des herbicides chimiques (qui étaient déjà très peu utilisés)-  nous avons la chance de n’avoir jamais eu dans notre vallée d’attaque de vers de la grappe donc nous utilisons 0 insecticide – avec une météo généralement sèche nous utilisons des produits de synthèse pour lutter contre le champignon mildiou 3 fois en moyenne en début de végétation (souvent une dizaine dans le Bordelais),  puis nous utilisons 2 à 3 fois le cuivre utilisé dans l’agriculture biologique.

Il faut savoir que le cuivre utilisé en période de précipitations fréquentes doit être renouvelé  très souvent et il a des effets indésirables sur la vie des sols.

Pour lutter contre le champignon oïdium nous utilisons 4 produits synthétiques en début de campagne puis une à deux fois le souffre (utilisé en Bio).

Il est à noter que nous choisissons nos quelques produits de synthèse parmi la classification la plus douce qu’il existe, sans tenir compte de leur prix élevé.

Enfin, pour la nourriture, les «Bio» utilisent des supports organiques concentrés et nous optons pour des matières minérales donnant de meilleurs résultats à coût égal.

Ce descriptif transparent sur nos pratiques a pour objectif de montrer une approche pragmatique de la conduite de notre vignoble pour une agriculture durable dans le respect de l’environnement.

Pour finir, nous sommes dans l’attente de valider notre démarche par la certification HVE (haute valeur environnementale) qui  est le « raisonnée » de l’Etat Français, rédigé dans le cadre du grenelle de l’environnement.

Serge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *