Echo du Domaine, juillet 2017 – Côté Cave

juillet 17, 2017
Serge Davico

Chers amis,

La canicule de ces trois dernières semaines a accéléré de manière incroyable le cycle de la vigne et nous sommes, en ce début du mois de juillet, une bonne dizaine de jours en avance sur la moyenne.

Par contre, l’excès de chaleur au moment de la floraison a provoqué de la « coulure »  surtout sur le cépage grenache;  mais la coulure « quezaquo » ?

Les fleurs de la vigne sont hermaphrodites, elles n’ont pas besoin des abeilles pour assurer leur fécondation.  Par contre, si les conditions climatiques sont défavorables, certains grains ne sont pas fécondés ou avortent.

Par exemple, si le temps est à l’orage avec des averses régulières, les étamines sont collées par l’humidité et donc ne pollinisent pas.

Cette année,  l’excès de chaleur a généré de fortes pousses des feuilles et donc un besoin important de sève qui a été mobilisée pour cela. Du coup il n’y en a pas eu assez pour alimenter les petites baies en formations et celles-ci ont avorté.

Dans les deux cas, le constat est le même, quand les grains commencent à grossir on constate qu’un nombre important d’entre eux sont « portés disparus »; les grappes sont « claires » et forcément la récolte sera petite même si des pluies estivales font gonfler les raisins.

Donc pour revenir à ce millésime 2017 en gestation, la coulure est bien visible mais à un niveau acceptable, affaire à suivre…

A  très vite

 

Serge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *