Echo du Domaine, novembre 2016 – Côté Cave

novembre 15, 2016
Terre-de-mistral

COTE CAVE copie

Chers amis bonjour,
En ce début novembre c’est un peu le calme après la tempête des vendanges :
Au vignoble, après un décompactage des sols à l’aide d’une sous-soleuse nous attendons la chute des feuilles pour commencer le travail de la taille.
En cave, les fermentations sont tout juste terminées et après une première mise au propre par sous-tirage, les vins rosés et blancs sont en élevage sur lies fines : le vin est encore troublé par les écorces de levures qui vont permettre la « glutathion » et apporter du gras au vin ; un mois d’attente …
L’attente, c’est aussi la règle pour les vins travaillés dans le bois ; et si on en parlait ?
Le mariage entre une barrique et le vin est une union complexe. Le bois renferme des arômes et des tanins différents selon les essences ; pour pouvoir galber les planches, le tonnelier va les chauffer et cette chauffe qui peut être douce et lente ou bien forte et rapide va compléter les saveurs de la barrique.
Les deux ou trois premiers mois après le remplissage, les arômes du tonneau vont se diffuser dans le vin. A ce stade, la dégustation ne dévoile rien d’intéressant, le vin est déséquilibré, agressif et déstructuré. Il faut donc attendre le travail de l’oxygène qui, traversant par la porosité du bois, va venir lentement marier les saveurs du tonneau aux arômes du vin et les fondre tendrement. Mais attention si ce processus dure trop longtemps l’excès d’oxygène va accélérer le processus de vieillissement et endommager le vin.
On remarquera aussi qu’après deux ou trois passages de vin dans la barrique, le bois a tout donné et ses pores se sont bouchées ; il faudra donc le remplacer.
Tout l’art du vigneron est donc de trouver un équilibre entre le vin de départ, l’essence du bois, la qualité de la chauffe du tonnelier, le volume de la barrique et le temps d’élevage. Un travail de patience et d’expérience qui va révéler une formidable alchimie de la nature !
Chez nous, à Terre de Mistral, vous pouvez découvrir ce travail en découvrant (ou redécouvrant) les cuvées « Nadia » et « Sergio ».
A bientôt pour d’autres aventures viniques !!
Serge

2 réflexions sur “ Echo du Domaine, novembre 2016 – Côté Cave ”

  • 11 janvier 2017 à 12 h 11 min
    Permalink

    Merci pour l’article !

    Réponse
    • 14 janvier 2017 à 13 h 52 min
      Permalink

      Merci à vous de nous lire !

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *