Echo du Domaine, Mai 2018 – Côté Moulin

Côté moulin et oliveraie

Nous avons fini la taille, il faut maintenant entretenir le pied des arbres en désherbant.

Il faut surveiller les arbres avant les pluies pour les traiter contre l’œil de paon (bouillie bordelaise) et s’il manque de pluie il faudra penser à l’arrosage.

Autre chose : le piegeage massif de la mouche est a mettre en place dès mi avril pour empecher a la mouche de se dévolopper. Vous pouvez acheter les pièges ou les fabriquer : http://afidol.org/wp-content/uploads/2016/04/piegeage_massif_2017.pdf

 

Moulins traditionnels et moulins modernes focus

 

Beaucoup de moulins à huile traditionnels ont disparus, d’autres se sont modernisés. Parfois entièrement, parfois en gardant des outils et méthodes traditionnels. Mais quels sont les principaux  changements entre la fabrication d’aujourd’hui et celle de l’époque Romaine, c’est-à-dire, depuis les premières traces des moulins à huile ?

La première étape de la  fabrication est le broyage

Auparavant, on utilisait une méthode de broyage entre deux pierres. Dans un premier temps, la force des animaux était utilisée pour entraîner la roue, puis celle de l’eau (il en existe encore). Puis la majorité des moulins se sont mis à l’électricité.

Par la suite, il faut séparer l’huile de la pâte

Pour  la séparation, la cuve était remplie d’eau afin que l’huile puisse se séparer et remonter à la surface de l’eau. Les noyaux, quant à eux, restaient au fond. Cette technique donnait à l’huile un coté très doux mais moins aromatique car la plus grande partie des phénols qui donnent le fruité et le goût étaient dilués dans l’eau.

Dans les moulins modernes on ne rajoute pas d’eau (ou très peu), on utilise une centrifugeuse. Celle-ci, en tournant à plus de 3000 tours par minute, sépare les composants de la pâte selon leur densité.

Pour la récupération de l’huile

Pour récupérer l’huile et la pulpe, on utilisait, à l’époque romaine, une poêle percée de trou et équipée d’un long manche. Puis, pour récupérer le reste d’huile dans la pâte, on remplissait de cette pâte des paniers, ronds et plats comme un béret basque, empilés sous une presse en bois à vis sans fin. Bien souvent, c’etait la force des bras qui servait de force motrice.

Aujourd’hui on utilise encore une fois  une centrifugeuse.

 

Si les techniques ancestrales des vieux moulins à huile vous intéressent nous vous proposons d’aller visiter le vieux moulin du Partégal (Var)

Echo du Domaine, Avril 2018 – Côté Moulin

A l’oliveraie

 

Le mois d’avril débute et nous continuons la taille des oliviers. La journée technique a été un succès, vous étiez près de 300 personnes.

Nous tenons à remercier les intervenants, en particulier  l’ AFIDOL, et toutes les personnes présentes pour cette journée exceptionnelle.

La taille est nécessaire non seulement pour favoriser la fructification de l’arbre mais aussi pour éviter la propagation des parasites ou de permettre la reprise d’un olivier.

Comment faire ? Coupez les petites branches pendantes et/ou sèches avec peu de feuilles au bout, à l’extérieur et à l’intérieur de l’arbre. Pensez à laisser certains yeux (nouvelle ramification) car ce sont eux qui formeront des branches l’année suivante.

Les mois de mars et avril sont les plus favorables pour la taille. On évite ainsi la période de gel et de floraison afin de ne pas stresser l’arbre.

N’oubliez pas que pendant la taille, les oliviers doivent être traités contre « l’œil de paon », champignon qui se développe au printemps et à l’automne lors des pluies et des températures humides.

 

Huile ou Beurre ?

 

Avec le printemps et donc l’arrivée des beaux jours, les matières grasses sont nos pires ennemies, mais il ne faut pas pour autant les supprimer de notre régime alimentaire.

Il vaudrait mieux privilégier l’huile d’olive  au beurre pour vivre longtemps et en bonne santé. En effet, pour la cuisson notamment, le beurre noirci, et du beurre noirci est très mauvais pour la santé, car il contient des radicaux libres. Alors que l’huile d’olive est de la graisse saine « par défaut »… chargée en acides gras bénéfiques et  antioxydants puissants.

Selon  une étude menée sur plus de 126 000 participants, les acides gras insaturés contenus dans l’huile d’olive seraient ainsi plus protecteurs que les acides gras saturés comme le beurre ou les acides gras trans (matières grasses d’origine végétale modifiées industriellement). Il existerait même un lien entre la consommation de ces types de graisses et le taux de mortalité, et il suffit de 2 % d’acides gras trans en plus dans l’alimentation pour entraîner une hausse de 8 % des décès.

 

Echo du Domaine, Mars 2018 – Côté Moulin

A l’oliveraie

 

Nous voici aux abords du mois de mars, c’est donc le temps de la taille des oliviers. Pour ceux qui souhaiteraient un apprentissage, nous vous proposons avec la CAPL, une journée technique le samedi 17 mars. Des spécialistes vous présenteront sous forme d’ateliers :

La protection phytosanitaire

La fertilisation organique

La fertilisation foliaire

La protection minérale de la mouche

La taille de l’olivier

La récolte et le conditionnement

RDV le 17 mars de 10h à 12h dans une oliveraie du conseil général 13, commune du Tholonet, sur la parcelle du Toscan. Renseignements et réservation obligatoire au 04 42 29 20 29 (CAPL de Trets).

Après la taille, il faut se préocuper de l’élimination du bois de taille afin d’éviter que les olives soient attaquées par le Neiroun. Cet insecte s’attaque au bois fragilisé puis creuse des galeries dans l’olivier et le tue petit à petit …

3 produits de beauté à faire soi-même

L’huile d’olive n’a pas que des vertus culinaires, elle est également un allié beauté parfait pour les soins du visage. Chaque jour, votre visage est exposé à de multiples pollutions et à du stress qui vous donne un teint fatigué un peu terne ou la peau un peu irritée et sèche. Un gommage/masque à l’huile d’olive et au sucre peut vous aider à faire peau neuve.

Préparez un gommage en mélangeant 3 cuillères a soupes d’huile d’olive et 3 cuillères a soupe de sucre. Frottez votre peau doucement en gestes circulaires et même, ajouter un peu d’huile d’amande douce pour parfaire l’action de cette recette de gommage doux pour le visage.

Préparer un masque avec un œuf, 1/2 cuillère à café d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de farine, un peu de sel de mer et de lait. Massez votre visage en appliquant le masque pour une meilleure pénétration puis laissez agir 10 minutes pour les peux sèches et 20 minutes pour les peaux normales.

L’huile d’olive est également idéale pour redonner brillance et éclat aux cheveux. Elle les hydrate, les regonfle, stoppe leur chute, ralentit leur vieillissement, et répare les pointes abîmées.

Mélangez 6 cuillères à soupe d’huile d’olive à 1 cuillère à soupe de miel de façon à former une crème. Étalez ensuite sur l’ensemble de votre chevelure humide en insistant bien sur les pointes. Laissez agir 30 à 40 minutes avant d’effectuer un shampoing.