Echo du Domaine, août 2017 – Côté Moulin

Côté moulin et oliveraie

Le travail à l’oliveraie est similaire tout au long de l’été, l’alimentation hydrique doit être soutenue en cette période. Tout comme au mois de juillet, il faut poursuivre l’arrosage. On pourra faire un traitement contre l’œil de Paon à la fin du mois d’août, mais pas avant en raison des fortes chaleurs. Et toujours : continuer de surveiller la mouche ! Pour ceux qui ont mis le piégeage, pensez à le vérifier.

Petit point sur production de l’huile d’olive dans le monde

La production mondiale d’huile d’olive est estimée entre 2,4 et 3,2 millions de tonnes par an. Elle connaît des fluctuations en fonction des conditions climatiques et de la bisannualité de la récolte.

L’Europe est le principal continent producteur d’huile d’olive,  détenant environ 75 % de la production mondiale.

Les principaux pays producteurs sont l’Italie et l’Espagne qui représentent à eux deux environ deux tiers de la production totale soit 59%. En effet, la production d’huile d’olive d’Espagne représente 41 % de la production mondiale et celle d’Italie équivaut à 18 % sur le total produit dans le monde entier. Viennent ensuite les autres producteurs comme la Grèce qui représente 12,1 % ou le Portugal qui représente 1,7 %.

 

Et la France dans tout ça ?

Et bien la production d’huile d’olive française représente moins d’1% de la production mondiale avec 0,2 %

Echo du Domaine, juillet 2017 – Côté Moulin

Côté moulin et oliveraie

Suite aux fortes chaleurs du mois de juin, il n’est pas nécessaire de traiter contre l’œil de Paon. Il faut en revanche poursuivre l’arrosage.

Nous vous recommandons également de surveiller la mouche de l’olive et de vérifier vos pièges.

 

 

Bouteille ou bidon ? Les secrets de conservation

 

Pour que votre huile d’olive conserve ses propriétés organoleptiques, c’est à dire son parfum, son goût et ses qualités nutritives, il faut éviter de l’exposer à :

  • La lumière : pour éviter qu’elle ne rancisse, l’idéal est de conserver l’huile à l’aide de bouteilles teintées ou bidons opaques. Dans le cas où vous disposez d’une bouteille transparente, vous pouvez l’entourer de papier d’aluminium pour la protéger de la lumière où la ranger à l’abri dans un placard ou cellier.
  • La chaleur : la température idéale pour la conservation de l’huile d’olive est aux alentours de 18 – 20°C
  • L’air : au contact de l’air, l’huile va s’oxyder. C’est pourquoi il faut toujours reboucher les bouteilles ou bidons après utilisation. Si vous vous servez d’un bec verseur, pensez à remettre le bouchon.

 

Chacun de ses trois facteurs pourraient altérer les propriétés de votre huile.

La différence entre un bidon et une bouteille est que le bidon protègera mieux de la lumière, en revanche la bouteille est plus facile d’utilisation. Depuis cette année, nos bouteilles sont désormais fumées donc aucun problème, ce sera une question de goût !

Echo du Domaine, juin 2017 – Côté Moulin

Côté moulin et oliveraie

 

A l’oliveraie l’arrosage à commencé ! Les oliviers vont avoir besoin d’eau pour résister à la chaleur de l’été qui arrive.

 

C’est aussi la période de désherbage, il faut nettoyer les oliviers.

 

La mouche va revenir au mois de juin, si vous souhaitez poser les pièges c’est le bon moment.

 

Il n’est maintenant plus nécessaire d’utiliser des dopants mais on peut toujours administrer un traitement au cuivre en prévention.

 

Il n’y a plus qu’à attendre le résultat de la floraison et être patient. Apparemment elle devrait être meilleure que l’an dernier, mais il est encore trop tôt pour s’en assurer. Croisons les doigts !

 

Que signifie une huile d’olive trouble ?
On peut parfois apercevoir de petites particules qui rendent l’huile d’olive trouble.

Il y a 2 raisons possibles :

1) C’est un résidu d’olives et non une décomposition. Malgré une première filtration après l’extraction, il reste toujours de petites particules dans l’huile et il faut la laisser décanter si l’on veut les enlever.

Les huiles troubles sont parfaitement comestibles, mais elles sont la plupart du temps  filtrées parce que les consommateurs imaginent – à tort – que les huiles troubles sont de qualité moindre.

D’ailleurs, pour ceux qui apportent les olives dans notre moulin, vous pouvez la récupérer non filtrée au bout de 24h (propre presse – 100kg minimum).

2) Il est également possible que l’huile d’olive ait été conservée à trop basse température, ce qui entame un processus de solidification. C’est souvent le cas lorsque la température est inférieure à 15 °C. Ce phénomène de solidification n’entame en rien la qualité de l’huile et une fois à température ambiante, l’huile d’olive redeviendra spontanément translucide.

Ces deux raisons combinées expliquent pourquoi nous laissons décanter nos huiles durant 2 mois à une température de 20°C au moulin avant de procéder à la mise en bouteille pour le magasin.