Echo du Domaine, octobre 2017 – Côté Moulin

Côté moulin et oliveraie

L’ouverture du moulin approche ! Nous avons passé le mois de septembre à remettre en état les machines, le moulin est enfin prêt à recevoir les olives à partir du 15 octobre.
Il n’y a pas de quantité minimum pour les apports d’olives des communs. Pour bénéficier d’une presse à façon, la quantité minimale à apporter est d’environ 100kg.
Début des apports : Dimanche 15 Octobre 2017
Fin des apports : Samedi 16 Décembre 2017
Le moulin est ouvert tous les jours de la semaine de 14h à 19h et le dimanche de 16h à 19h.

Pour joindre le moulin : moulin.les.cengles@orange.fr ; 06 51 38 41 70

Les bienfaits de l’huile d’olive en cosmétique

La période de trituration commence, si vous venez nous voir vous verrez rapidement qu’au moulin la poussière d’huile est omniprésente. En sortant du moulin, la peau « pègue » (= « ca colle » en marseillais !)
Nous prenons plaisir à vous rassurer en disant « ne vous inquiétez pas, c’est bon pour la peau et les cheveux ! »
Justement, parlons-en : quels sont les bienfaits de l’huile d’olive en cosmétique ?
C’est un trésor pour la peau, les cheveux et les ongles.
Riche en acides gras essentiels et en vitamines A, C, D elle adoucit, tonifie et revitalise la peau.
Chargée en vitamine E, elle nourrit la peau, la protège et participe au renouvellement cellulaire. Un super anti-âge !
L’huile d’olive est également parfaite pour se débarrasser de vos ongles mous et/ou cassants tout en hydratant les cuticules. Petite recette : trempez vos doigts dix minutes dans un bol d’huile d’olive tiède avec quelques gouttes de jus de citron.
L’huile d’olive peut également être utilisée pour redonner force et brillance à vos cheveux secs et abimés. Plusieurs recettes de « shampoing maison » avec de l’huile d’olive sont possibles. Mais si vous venez faire une visite guidée du Domaine pendant la trituration du moulin (10 €, sur réservation), vous n’aurez pas besoin de ces soins 

Echo du Domaine, septembre 2017 – Côté Moulin

La saison approchant, on s’active au moulin !  Nous sommes en pleine remise en état des machines afin de préparer le moulin à recevoir les olives qui seront bientôt mûres.

A ce propos, sauf si nous avons de la pluie, les olives risquent de tomber plus tôt cette année en raison des fortes chaleurs de cet été. Dans ce cas il est probable que nous ouvrirons le moulin plus tôt mais pour le moment la réouverture est prévue comme chaque année pour mi-octobre.

Côté oliveraie, nous devons prolonger les arrosages s’il ne pleut pas d’ici là. En cas de pluie, il faut traiter les oliviers contre l’œil de paon à la bouillie bordelaise et surveiller l’apparition de la mouche.

En savoir un peu plus sur nos variétés d’oliviers

D’où proviennent les différents arômes que l’on peut retrouver dans les huiles d’olives ?
Les huiles d’olives se classent en 3 catégories de goût appelées : fruité vert, mûr et noir.

Nous vous en avons déjà parlé mais rien ne vaut un petit rappel : ces trois fruités sont obtenus par une maturité différente de l’olive :

  • fruité vert : les olives sont vertes et fraîches (triturées maximum 48h après la récolte) – Arômes verts, artichaut cru, plant de tomates…
  • fruité noir : les olives sont vertes/violettes et maturées (stockées une petite semaine après la récolte) : Arômes de tapenade, sous bois…
  • fruité mûr : les olives sont mûres (noires) : amandes, fruits rouges, fleurs…

Mais tout comme pour les vins, un autre facteur intervient sur les arômes des huiles… les cépages ou plutôt les variétés d’oliviers utilisées.

Plus de 100 variétés d’oliviers sont cultivées en France, elles sont toutes endémiques au Sud de la France et souvent même spécifiques à un terroir particulier.

Chez nous, autour de la Sainte Victoire, nous utilisons principalement les fruits de 3 variétés différentes :

  • L’Aglandau : variété principale utilisée chez nous. Huile d’olive aux arômes dominants d’artichaut, d’amande avec une amertume et une ardence assez intenses.
  • Le Bouteillan : arômes herbacés et arômes de poires.
  • La Salonenque : arômes d’artichaut, de noisette et de pomme, notes végétales très marquées.

Évidemment, en plus de la variété de l’olive, du degré de mûrissement du fruit et du moment de la récolte, il y a également la composition du sol et le climat qui participent aux arômes de l’huile d’olive.

Essayez de retrouver ces différents arômes la prochaine fois que vous déguster une huile d’olive, et n’oubliez pas que pour bien sentir tous ces arômes, l’huile se déguste pur, sans pain !

Echo du Domaine, août 2017 – Côté Moulin

Côté moulin et oliveraie

Le travail à l’oliveraie est similaire tout au long de l’été, l’alimentation hydrique doit être soutenue en cette période. Tout comme au mois de juillet, il faut poursuivre l’arrosage. On pourra faire un traitement contre l’œil de Paon à la fin du mois d’août, mais pas avant en raison des fortes chaleurs. Et toujours : continuer de surveiller la mouche ! Pour ceux qui ont mis le piégeage, pensez à le vérifier.

Petit point sur production de l’huile d’olive dans le monde

La production mondiale d’huile d’olive est estimée entre 2,4 et 3,2 millions de tonnes par an. Elle connaît des fluctuations en fonction des conditions climatiques et de la bisannualité de la récolte.

L’Europe est le principal continent producteur d’huile d’olive,  détenant environ 75 % de la production mondiale.

Les principaux pays producteurs sont l’Italie et l’Espagne qui représentent à eux deux environ deux tiers de la production totale soit 59%. En effet, la production d’huile d’olive d’Espagne représente 41 % de la production mondiale et celle d’Italie équivaut à 18 % sur le total produit dans le monde entier. Viennent ensuite les autres producteurs comme la Grèce qui représente 12,1 % ou le Portugal qui représente 1,7 %.

 

Et la France dans tout ça ?

Et bien la production d’huile d’olive française représente moins d’1% de la production mondiale avec 0,2 %